Notre mode de vie actuel est propice à une diminution de l’exercice physique et à une plus grande sédentarisation. Cette évolution n’est pas sans conséquence pour la santé, notamment sur l’augmentation des maladies chroniques. Ainsi le risque de mortalité est plus élevé chez les adultes restant plus de 6 heures assis par jour et ne pratiquant pas d’exercice physique. Les risques de rechute après un cancer du sein sont deux fois moins élevés pour les personnes pratiquant une activité physique et sportive régulière. Au-delà des bienfaits physiques, certaines études montrent un lien entre pratique d’activité physique et qualité de vie.

À son niveau, une collectivité territoriale peut activer plusieurs leviers pour favoriser la pratique d’activité physique et sportive de ses habitants. La Ville de Rennes en a identifié deux avec les partenaires locaux : l’accompagnement des rennais éloignés de la pratique d’activité physique et la création d’un environnement favorable à la pratique d’activité physique et sportive (pistes cyclables, signalétique piétonne, développement d’équipements de fitness en plein air, chemins de randonnées et balades dans la Ville…)

L’activité physique et sportive contribue à la santé dans toutes ses dimensions, elle constitue une pratique favorable à la prévention et à la prise en charge de nombreuses pathologies en particulier des affections chroniques comme le diabète, les cancers, l’anxiété, les lombalgies…

Objectifs de l’action :

  • Favoriser l’orientation médicale vers la reprise d’activité sportive pour des personnes malades, ayant été malades ou étant sédentaires (créer un dispositif facilitant l’orientation médicale et développer des partenariats entre les « prescripteurs » et les associations sportives du territoire permettant l’orientation des patients dans un cadre adapté)
  • Développer des outils d’information sur l’activité physique quotidienne dans la Ville comme facteur de santé et de bien-être

Afin de promouvoir l’orientation vers l’activité physique comme « traitement », il paraissait pertinent de développer des passerelles vers la reprise d’activité sportive :

  • En ouvrant ces passerelles aux professionnels de santé pouvant orienter vers la pratique sportive – Dispositif Bien dans son sport
  • En créant des documents d’information sur l’activité physique au quotidien dans la ville comme outil d’appui – Communication globale sur l’activité physique au quotidien

 

En 2014, les acteurs du monde de la santé et du sport ont co-construit le projet Bien dans son sport. 33 personnes différentes y ont participé lors des 17 rencontres réparties de la façon suivante :

  • 4 comités de pilotage,
  • 4 comités techniques,
  • 2 rencontres spécifiques avec les acteurs du monde de la santé,
  • 3 rencontres spécifiques avec les acteurs du monde du sport,
  • 4 rencontres internes à la Ville pour la validation politique du projet.

Ces rencontres ont permis d’élaborer la convention pluriannuelle de partenariat, d’élaborer la charte Bien dans son sport qui sera signée entre l’office des sports et les clubs adhérents volontaires, de formaliser les contenus des documents de communication : livret, affichette, dépliant, et de réfléchir sur les indicateurs d’évaluation et les outils à mettre en œuvre pour le suivi du projet.

Pour la phase de lancement du projet Bien dans son sport, il est prévu en 2015 de :

  • Signer la convention et les chartes,
  • Présenter le projet à l’ensemble des acteurs du monde du sport et de la santé,
  • Sensibiliser les référents Bien dans son sport des clubs partenaires,
  • Finaliser et distribuer les documents de communication,
  • Construire l’outil d’évaluation du projet Bien dans son sport,
  • Lancer les premières orientations vers le dispositif Bien dans son sport

Télécharger la fiche de l’action.

Accéder à la page Rennes Ville-Santé.