Cette action a été menée dans le cadre d’une politique de prévention primaire (santé, éducation, liens sociaux), suite à des besoins repérés dans les centres sociaux municipaux et dans une école. Les écrans (TV, ordinateur, console de jeux, téléphone portable…), devant lesquels les enfants restent en moyenne 20 h par semaine, influencent leur vie et celle des familles : vulnérabilité face aux messages violents ou aux messages publicitaires, passivité intellectuelle et sédentarité, perturbation des rythmes (alimentation, sommeil…) par un effet excitant et source de conflits familiaux. Il s’agit d’une semaine pour souffler, réfléchir à sa « consommation » d’écrans et explorer d’autres possibles (activités culturelles, sportives, discussions, jeux…).