Une étude conduite sur 5 000 lycéens en région Rhône-Alpes démontre qu’un jeune sur sept, âgé de 17 ans, a déjà amputé son capital auditif avec une perte moyenne de 20 dB, ce qui correspond à la déficience auditive d’une personne de 50 ans (source : CIDB).
Aix les bains a souhaité depuis 2012 conduire des actions pédagogiques et ludiques de sensibilisation aux risques auditifs pour lutter contre ce problème croissant de santé publique.