La lutte contre l’habitat indigne est prioritaire dans le volet habitat du contrat d’agglomération, et vise l’amélioration du parc privé ancien. Un protocole a été signé en 2005 parmi des principaux partenaires. Sous la coordination de la CUD, et en collaboration avec les services déconcentrés de l’État, le premier travail fut la mise à jour des situations faisant l’objet d’un arrêté d’insalubrité. Dans chaque commune, un référent identifié est en capacité de diagnostiquer une situation d’indécence ou d’insalubrité, et d’alerter le coordonnateur communautaire. Source : Communauté urbaine de Dunkerque.