Afin de participer à la réduction des inégalités sociales de santé, la Ville de Besançon a souhaité développer des espaces de dialogue de proximité permettant la rencontre avec des professionnels (pédiatre, psychologue), des premières réponses, et une orientation vers l’interlocuteur adéquat (médecin PMI…). Pour cela, des actions d’accompagnement à la parentalité auprès des familles ont été mises en place dans les lieux qu’elles fréquentent prioritairement dans la petite enfance : la crèche et l’école.
o
Au sein des crèches, différents dispositifs complémentaires sont proposés. Le Café des Parents, est un temps de rencontre et d’accueil des parents au sein de l’institution, réalisé par la directrice de la crèche en présence de la psychologue, et du pédiatre s’il est disponible. La parole y est libre, il n’y a pas de thématique précise. Des ateliers à médiation artistique, se déclinent sous différentes formes : Atelier à médiation musicale, culinaire, arts plastiques, etc… et permettent de co-construire, avec les professionnels et les familles, des espaces d’échange, de rencontre et de débat. Des ateliers structurés et animés par un professionnel autour d’une thématique (le sommeil, les écrans, la séparation, etc…). Des sorties culturelles de quartier avec les parents, permettent de favoriser l’accès aux différents lieux culturels du quartier : ludothèque, médiathèque, MJC, etc…. pour contribuer à vaincre des réticences et méconnaissances.
o
Au sein des classes maternelles de toute petite section (scolarisation à 2 ans), des ateliers de soutien à la parentalité ont été instaurés dans les quartiers en REP (Réseau d’Éducation Prioritaire) avec pour objectif de réduire voire prévenir le clivage entre deux environnements : l’environnement familial d’une part, avec son bain de langue, ses codes et représentations ; et l’environnement scolaire d’autre part obéissant à d’autres codes institutionnels. Accueillir les parents avec les enfants au sein de la classe permet de tisser des liens et construire des passerelles entre ces deux favorable à la reconnaissance de l’altérité, permettant aux bénéficiaires de se sentir accueillis, reconnus socialement et de soutenir leur conscience d’avoir une place. Ces ateliers sont animés par une psychologue en présence de l’enseignant de la classe. Ces actions sont pilotées par la Ville de Besançon, en étroite relation avec l’Éducation nationale (Inspecteur de circonscription, directeurs d’écoles et enseignants concernés) et l’opérateur associatif (psychologue). Un appui de la PMI existe en termes d’orientation des enfants pour bénéficier d’une scolarisation à 2 ans. Le financement de l’action est assuré par la CAF, la Ville, le Contrat de Ville (État et Agglomération), le Département et l’Éducation Nationale via l’affectation de remplaçants afin que l’enseignant soit présent lors des ateliers.