La ville de bordeaux a signé en décembre 2007 un protocole d’accord avec les opérateurs pour assurer un déploiement durable et raisonné des réseaux de téléphonie mobile sur son territoire. Cette action est incluse dans l’agenda 21 de la ville. Une commission de concertation réunissant élus, opérateurs et associations de consommateurs examine chaque trimestre les projets de modification ou d’implantation des relais de téléphonie mobile.

Notre objectif est de ne pas augmenter l’exposition aux champs électromagnétiques des enfants de moins de 12 ans au sein des lieux publics qu’ils fréquentent à titre principal et régulier. À cette fin, une zone d’exclusion de 100 mètres autour des sites sensibles a été créée par arrêté municipal du 12 février 2010 pour tous projets de nouvelles antennes.

Par ailleurs, pour ce qui est des antennes déjà existantes à moins de 100 mètres des crèches, écoles et centres de loisirs, un contrôle annuel des niveaux de champs électromagnétiques est assuré dans ces établissements.

Source : Ville de Bordeaux.