Les disparités socio-économiques fortes dans les quartiers, la perte de lien social qui fragilise la transmission intergénérationnelle des savoirs, mais également la barrière linguistique et la diversité culturelle, favorisent les inégalités d’accès à la santé et aux messages de prévention. Certains parents sollicitent les professionnels médicaux pour des conseils en puériculture sans lien avec le motif de consultation. Ces comportements reflètent une inquiétude réelle, un manque de confiance et une méconnaissance des lieux ressources existants. La « Pause des Parents » cultive une dynamique inverse. Ces temps d’échange dans 8 quartiers prioritaires, conviviaux permettent d’accompagner les plus fragilisés dans la prise en charge de la santé et du bien-être global de leur enfant, en mettant à leur disposition un cadre et des conseils dont ils peuvent se saisir. Chaque groupe est unique, a son organisation propre, ce qui permet de s’adapter aux besoins du groupe. Un recensement spécifique et territorialisé des besoins parentaux en matière de santé de l’enfant est fait par les partenaires de proximité. Les parents sont invités à partager leurs expériences et interrogations personnelles afin de nourrir les débats et d’appuyer leur réflexion. [Télécharger la présentation]