La Commission « Santé de l’Enfant » ou comment investir tous les acteurs locaux autour des enjeux liés au bien-être de l’enfant ?

Certains acteurs locaux œuvrant au contact des jeunes enfants et de leurs familles qu’ils soient issus des champs sanitaire, éducatif ou social, témoignent parfois de leur isolement, d’une méconnaissance des actions et dispositifs existants sur le territoire mulhousien, et/ou de leurs difficultés à conseiller les parents sur la santé de leur enfant. Ces professionnels de première ligne souhaitent ainsi mieux connaitre l’existant, échanger avec leurs pairs sur les constats qu’ils font au quotidien, partager leurs savoir-faire, pour mieux accompagner les parents quant à la santé de leur enfant. C’est dans ce contexte qu’est  née la « Commission santé de l’enfant ».

Elle vise plusieurs objectifs :

  • Susciter des rencontres entre les différents acteurs locaux et favoriser l’interconnaissance
  • Recenser les besoins et questionnements parentaux sur le territoire
  • « Equiper », informer les professionnels
  • Faciliter l’échange de pratiques et d’expériences
  • Initier des actions communes en mutualisant les ressources

Méthode : Cette commission se réunit une fois tous les 2 mois autour d’une thématique choisie en amont par les différents membres, en lien avec les problématiques de santé repérées sur le terrain.

Les rencontres sont déclinées comme suit : constats mulhousiens, apports théoriques par un expert du domaine, ressources et apports pratiques, discussion sur les pistes de solution.

La diversité des profils des intervenants  (infirmiers, travailleurs sociaux, enseignants, psychologues…) enrichit les échanges et permet de valoriser les structures et dispositifs  locaux (Ville, hôpital, CMPP, CAF, crèches, écoles, médecine scolaire, PMI, centres socioculturels…).

Moyens : On compte 5 à 6 rencontres annuelles, plus de 120 membres, et un nombre croissant de participants, preuve de l’intérêt des rencontres.

Résultats : Plusieurs sujets ont pu être approfondis : le développement de l’enfant, le sommeil, l’alimentation, les écrans, les vaccins, ….

La dynamique partenariale ainsi créée a permis en outre la mise en œuvre d’actions innovantes : formation d’acteurs de différents champs à l’animation de groupes de parents et à la communication non-violente, plusieurs actions co-construites autour de la nutrition de l’enfant, …

Discussion et analyse : La nécessité d’approcher l’enfant et sa santé, dans leur globalité, plutôt que dans un morcellement de préoccupations s’est ainsi imposée sur le territoire mulhousien.

La commission santé de l’enfant favorise le partenariat et le travail en réseau, la solidarité et la coopération pour une meilleure prise en charge de la santé de l’enfant.

Eléments de réussite pouvant être capitalisables dans d’autres structures : Diversité des partenaires

Outre les échanges de pratiques, les apports théoriques sont vivement appréciés par les partenaires et leurs structures ; ils sont valorisés comme de la formation dans certaines structures.

Les thématiques abordées sont choisies par/avec les membres de commission ; ils se saisissent donc pleinement des échanges et informations partagés.

 Point(s) de discussion à débattre lors de l’atelier : La formation professionnelle et les missions diverses de chacun des membres est source d’enrichissement et non un frein.

Cependant, il reste complexe de mobiliser certains acteurs ; comment les impliquer sur des thématiques parfois éloignées de leurs missions au sein de leur structure ?