Contexte : La Mission santé publique de la Ville de Nantes conduit depuis 2009 une démarche d’observation de la santé des nantais ayant permis d’objectiver des inégalités de santé très marquées entre les quartiers prioritaires nantais et le reste de la ville (surpoids et obésité, santé bucco-dentaire, mortalité prématurée). Le même constat d’inégalités a été posé pour ce qui concerne le recours aux soins et à la prévention, à partir de l’analyse de la base de données du régime général de l’Assurance Maladie (accès aux dépistages, aux dentistes, etc…).

Par ailleurs, si l’étude de la répartition de l’offre de soins de 1er recours à l’échelle municipale ne classe pas Nantes comme territoire prioritaire, pour autant, une analyse à l’échelle des quartiers prioritaires de Bellevue et Nantes Nord a laissé entrevoir une pénurie de l’offre de médecins généralistes, de spécialistes, et de certaines professions para-médicales.

Enfin, une recherche réalisée à la demande de la Mission santé publique, à l’échelle du quartier prioritaire de Bellevue et ayant associé plus de six cents habitants, a permis d’identifier des leviers susceptibles de favoriser le maintien d’une offre de santé de qualité sur ces quartiers. En analysant les freins à l’accès aux soins des habitants, il nous a ainsi semblé que la création de Maisons de santé pluri-professionnelles pourrait être une réponse adaptée ; ces structures ayant comme double avantage de rendre plus attractifs ces territoires pour l’installation des professionnels de santé, et de faciliter l’accès aux soins des habitants.

Lorsque des médecins généralistes de Bellevue et de Nantes Nord se sont rapprochés de la Ville de Nantes, en recherche d’un appui pour créer de telles structures, la Mission santé publique a donc été missionnée pour faciliter l’information et la coordination des professionnels libéraux de santé sur ces deux quartiers, pour faciliter la mise en lien avec l’ensemble des partenaires associatifs avec lesquels nous travaillons, et mettre à disposition les données de santé dont nous disposons pour la réalisation des diagnostics de besoins.

Objectif général du Projet : faciliter l’accès aux soins et à la prévention des habitants des quartiers prioritaires de Bellevue et Nantes Nord

Objectifs opérationnels :

  1. Favoriser le développement et le renouvellement sur ces territoires, d’une offre de soins de proximité, pluri-professionnelle et coordonnée, adaptée aux publics en situation de précarité.
  2. Développer des actions de prévention avec et pour les habitants, notamment les publics à distance de la prévention et du soin, en s’appuyant sur la dynamique des réseaux locaux de santé (animés dans le cadre de l’Atelier Santé Ville), et les partenaires associatifs de la Mission Santé Publique.
  3. Faciliter l’accès aux droits (CMUC, ACS, AME) et lutter contre le non recours, en accompagnant les publics dans leurs démarches (notamment les usagers sans mutuelle).
  4. Développer la formation/sensibilisation et l’accompagnement des professionnels du soin, ainsi que les professionnels du secteur sanitaire et social, sur les thématiques complexes (addictions, santé mentale/souffrance psychique, santé sexuelle).

La Maison de Santé pluri-professionnelle n’est donc ni un établissement de santé (la MSP assure des activités de soins sans hébergement), ni un cabinet de groupe (l’exercice est pluri-professionnel et coordonné), ni un centre de santé (les professionnels ne sont pas salariés).

Bref descriptif de l’action : Les deux projets de Nantes Nord et de Bellevue ont suivi approximativement le même déroulé, et s’inscrivent tous deux dans le cadre de projets de Renouvellement Urbain menés avec l’ANRU.

Après des temps d’information, organisée par la Ville avec les Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS), à laquelle ont été invités l’ensemble des professionnels de santé libéraux de ces deux quartiers, un comité de pilotage de la Maison de santé a été assez rapidement constitué, avec un ou deux représentants des professionnels par métier. Pour ce faire, les professionnels de santé se sont réunis à plusieurs reprises par groupes métiers, pour se positionner, et réfléchir à des propositions communes. Ces comités de pilotage nous ont permis d’engager collectivement l’écriture des projets de santé (à partir du diagnostic des besoins des habitants, et de l’étude de faisabilité en cours de réalisation auprès des professionnels du quartier), en distinguant l’organisation des soins (qui concerne seulement les professionnels de santé), du volet prévention qui mobilise davantage la Mission santé publique et ses partenaires ressources.

Les modes de collaborations de la Maison de santé avec la Ville de Nantes et ses partenaires seront inscrits à terme dans le projet de santé signé par les professionnels de santé libéraux. Notamment pour que des espaces (approximativement 100 à 200 m2) soient bien réservés au développement des projets associant les directions municipales, les habitants et les associations. Des collaborations sont déjà en discussion entre la Mission santé publique et les professionnels engagés dans le projet, via des permanences de travailleurs sociaux pour les soutenir sur le volet médico-social (ouverture des droits, etc…), le développement des liens avec le Csapa Le Triangle (addictions), l’association Sport pour tous (favoriser l’activité physique pour enfants en surpoids et personnes diabétiques…), l’Unafam (soutien des familles/santé mentale), ou encore l’Unité Gynéco Obstétrique Médico-Psycho-Sociale du CHU (santé des femmes).

Concernant la participation des habitants, deux stratégies semblent aujourd’hui possibles pour les associer à l’écriture du projet de santé. Ils pourront être mobilisés soit par les médecins libéraux eux-mêmes (méthode expérimentée avec succès par la Maison de santé d’Angers), ou consultés via les instances mises en place dans le cadre du Renouvellement urbain. Les professionnels de santé devraient également annoncer la constitution d’une association des professionnels de la Maison de santé, pour permettre une meilleure visibilité des acteurs mobilisés. Les professionnels les plus actifs dans la mise en place du projet ont été habitués jusqu’ici à travailler de façon relativement isolée (ce qu’ils regrettent le plus souvent). Leur regroupement au sein d’une Maison de santé nécessitera donc une phase d’apprentissage.

Télécharger la fiche de l’action.

Accéder à la page Nantes Ville-Santé.