Le quartier de Bel Air s’est profondément transformé et a vu sa population croitre en moins de 5 ans de plus de 42%. Il devrait atteindre dans les 5 ans à venir, plus de 7085 habitants. Il concentre également des indicateurs qui nous ont incités à positionner sur ce territoire, un équipement offrant une offre de soins de premier recours. Ce quartier était par ailleurs dépourvu de professionnels et d’équipements de santé, hormis quelques infirmiers libéraux. Les distances qui séparent les habitants du quartier de l’offre de soins la plus proche : médecin généraliste (3,5 Km), pharmacie (2,9 km), centre hospitalier (4,6 km). L’offre de déplacement en transport en commun repose sur l’existence d’une seule ligne de bus desservant ce quartier toutes les 30 minutes en début et fin de journée.

Bien que le quartier ne soit pas classé en zone CUCS et donc inéligible normalement à la mise en place d’une MSP, son développement exponentiel, la typologie du public et l’absence de médecin en font un territoire prioritaire pour la collectivité. Nous avons donc cherché à mobiliser les professionnels de santé sur ce projet, sachant que des locaux commerciaux de grande capacité sortaient de terre. Deux professionnels de santé « pharmaciens » convaincus que ce type de dispositif correspondait aux évolutions et aux demandes de la pratique libérale, se sont engagés à nos côtés pour passer de l’idée à l’acte. C’est ainsi que nous avons présenté en juillet 2014 le projet de MSP de Bel Air, à la commission d’étude et de validation réunie sous l’égide du préfet.

Compte tenu des particularités locales inédites et de la nature du portage du projet (Fonds privés), l’ARS et le Conseil Régional ont validé en séance sur ce secteur, le projet de création d’une MSP/MRS. Les porteurs ont donc rapidement acquis en (VEFA) les surfaces immobilières nécessaires à l’implantation d’une pharmacie et d’une Maison de Santé Pluri-professionnelle, soit près de 750 m². Dans le même temps, ils acquièrent une pharmacie du centre-ville de Salon (il existe 5 pharmacies sur un linéaire commerciale de 500 mètres) et engage les démarches en vue de son transfert sur Bel Air. Février 2015, le transfert de la pharmacie est accordé.

Depuis, de nombreux professionnels de santé se sont engagés sur ce projet (à ce jour : 3 médecins généralistes, un gynécologue, un orthophoniste, un ostéopathe, un psychologue, deux diététiciennes et des infirmiers), le projet de santé est en cours de définition et d’écriture. L’éducation thérapeutique du patient, la prévention et l’éducation à la santé seront sans aucun doute inscrits dans le projet de santé de ce territoire.

En septembre 2015, ce territoire sera doté d’une pharmacie et d’une Maison de Santé Pluri-professionnelle.

Télécharger la fiche de l’action.

Accéder à la page Salon-de-Provence Ville-Santé.