Dans un contexte d’abaissement progressif des normes européennes de qualité de l’air, la Ville de Rennes se trouve, depuis 2008, en dépassement pour le dioxyde d’azote sur la station de mesures localisée aux Halles (Boulevard de La Liberté dans le centre-ville). À ce titre, l’agglomération fait partie de la liste des 26 zones concernées par le précontentieux « dioxyde d’azote » engagé par la commission européenne à l’encontre de la France. Un retour en deçà des valeurs limites est demandé.

Le dépassement des seuils étant avéré et la principale source identifiée (le trafic), les moyens d’action restent à mieux cerner avant de savoir sur quelle(s) composante(s) du trafic agir.

Une étude ciblée sur le Boulevard de la Liberté est en cours de réalisation. Sur 4 mois, à partir d’un examen approfondi de l’évolution des conditions de circulation et des concentrations de polluants mesurés, les principales composantes du trafic entrant dans la génération de la pollution seront mises en lumière. Des liens précis entre trafic, pollution et conditions météorologiques, seront clairement établis.

Des actions correctives seront identifiées et évaluées afin que la Ville de Rennes soit en capacité d’agir pour améliorer la situation.

Cette étude expérimentale, ciblée sur un secteur précis, se justifie par la complexité des phénomènes et par la multiplicité des enjeux liés à la gestion de la circulation en milieu urbain dense. De plus, dans un contexte de réduction de la place allouée à la voiture dans le centre-ville de Rennes, toute contrainte nouvelle apportée demandera des justifications étayées. Les résultats de l’étude seront connus au 3ème trimestre 2015.