La mauvaise qualité de l’air intérieur (QAI) constitue un enjeu de santé publique et représente un coût estimé à 19 milliards €/an en France. Les enfants, qui passent environ 1/3 de leur temps dans les écoles et les crèches constituent un public vulnérable.

La Ville de la Rochelle a mis en œuvre un plan d’action QAI. Ella a conduit la recherche action IMPACTAIR, soutenue par l’ADEME dans le cadre de l’appel à projets AACT AIR qui a notamment mis en évidence des marges de progression pour atteindre la valeur cible 2023 pour le formaldéhyde.

La prise en compte de la QAI dès la conception des travaux de construction et de rénovation a été retenue comme un levier important. La Ville projette de construire un nouveau groupe scolaire (écoles maternelle et élémentaire, centre de loisirs et espaces dédiés à la vie du quartier) dans un secteur qui fait l’objet d’un programme de renouvellement urbain. Ce projet se veut innovant au niveau pédagogique, des performances énergétiques et de la qualité de l’air.

Pour concilier ces exigences, la collectivité souhaite disposer d’un accompagnement spécifique QAI en s’appuyant sur une méthode développée par l’ADEME et un consortium de partenaires et en cours d’expérimentation : MANAG’R.

Cette démarche novatrice propose de prendre en compte la QAI tout au long des phases de la construction, depuis le diagnostic environnemental du site (sources de pollution potentielles susceptibles d’impacter la QAI du bâtiment), pendant la programmation (définition des objectifs et performances à atteindre), la conception, la construction et jusqu’à la réception et la réception + 10 mois.

MANAG’R repose sur des recommandations méthodologiques et techniques qui concernent la limitation des sources internes et externes et la maîtrise des systèmes et équipements de ventilation. MANAG’R fait intervenir l’ensemble des acteurs de la construction (maîtrise d’ouvrage, programmiste, maîtrise d’œuvre, entreprises…) et fait le lien avec les occupants, l’exploitant et l’entreprise de maintenance.

Le déploiement de MANAG’R nécessite un accompagnement par un prestataire autorisé par l’ADEME et chargé de s’assurer du bon déroulement de la méthode, mais également d’accompagner les différents intervenants, dont les services de la Ville, qui peuvent se former sur la problématique QAI et répliquer la méthode ou une partie, sur d’autres projets.

MANAG’R représente une opportunité pour les collectivités qui s’engagent en faveur de la QAI. La mise en œuvre de cette démarche sera suivie tout au long de son déploiement et fera l’objet d’une évaluation partagée.