À la suite de la découverte d’un taux élevé de radon dans une école nantaise en 2007, une campagne de mesure de ce gaz dans l’habitat avait été élargie auprès des habitant(e)s situés à proximité de cette école. Depuis cette date, la Mission santé publique de la ville a prolongé cette campagne de mesure en 2009 et 2010-2011 dans différents quartiers situés sur le Sillon de Bretagne (granitique), auprès d’habitant(e) s volontaires. Des réunions publiques de sensibilisation à l’attention de ces derniers ont ainsi été organisées (avec des interventions de l’agence régionale de santé [ARS], de l’autorité de sûreté nucléaire [ASN] et du centre d’études techniques et de l’équipement [CETE], avec mise à disposition gratuite de dosimètres (appareils de mesure simples d’utilisation) par la ville.