Salon de Provence n’est pas épargné par la prolifération des moustiques, ses conséquences et les risques qu’elle entraine. Un insecte « plastique », l’artificialisation des sols, la construction d’habitats collectifs végétalisés, les pratiques jardinières, constituent un ensemble favorable à la production de gîte et à une explosion épidémique potentielle.
Comme toute politique publique ou projet d’aménagement, il est nécessaire d’accompagner la mutation du secteur de la construction et de l’aménagement, de sensibiliser et de former tant les maîtres d’ouvrages que les maîtres d’œuvres à ces problématiques et aux alternatives techniques existantes.