En septembre 2013, l’association Trisomie 21 des Hauts-de-Seine a demandé à l’Espace Santé Jeunes de collaborer sur un projet permettant aux jeunes atteints de trisomie 21 de mieux appréhender la vie relationnelle affective et sexuelle.
Elle nous fait remarquer que les jeunes se posent des questions sur la sexualité et qu’une information adaptée et interactive pourrait leur permettre de développer des compétences.