GRENOBLE_Conseil_Local_Sante_MentaleAxe 2 du Plan Municipal de Santé : « Agir sur de grandes priorités de santé publique tout au long de la vie » Conseil Local de Santé Mentale

Création du CLSM en 2006, Recherche action évaluative 20010-2012, 2013poursuite et mise en œuvre des recommandations.

Fondements et valeurs :
le Conseil Local de Santé Mentale vise à améliorer la prise en compte de la souffrance psychique dans la cité, engageant la diversité des acteurs locaux.
La santé mentale est l’affaire de tous, l’échange et la concertation (entre professionnels, disciplines, institutions, usagers et proches) sont des éléments fondamentaux pour prendre en compte la complexité de la santé mentale.
C’est en construisant ensemble et en partageant une éthique de travail qu’on donne corps au partenariat.

Objectifs : c’est contribuer à :

  • l’amélioration de l’accès aux soins et à la prévention.
  • une observation et une analyse partagées des problématiques actuelles et émergentes.
  • une meilleure connaissance réciproque pour soutenir et entretenir le travail partenarial.
  • une connaissance partagée de l’action publique et à son évolution.
  • la dé stigmatisation.
  • C’est aussi favoriser l’émergence et la reconnaissance des initiatives et propositions des acteurs locaux.

Groupe de travail et Activité : Les groupes de travail thématiques :

Groupes d’organisation de temps forts : Journée bisannuelle de Géronto-psychiatrie, Journées de la SISM.

Groupes de réflexion : Intervision, croisements entre santé mentale et précarité.

Le CLSM dans les territoires ZUS :

  • Un groupe sur un quartier,
  • Un groupe de réflexion Santé Mentale et travail
  • Les lieux d’écoute et de parole

Les outils :

  • Plateforme d‘Alerte et de Prévention
  • L’observatoire

Lire la Plaquette de présentation du Conseil Local de Santé Mentale