Une épidémie de rougeole sévit actuellement en Europe et la France n’est pas épargnée. La rougeole étant très contagieuse, on craint une recrudescence de la maladie dans les régions où la couverture vaccinale à deux doses n’est pas bonne ; c’est le cas de la région Occitanie et de l’agglomération toulousaine. Pour éviter la circulation du virus et protéger l’ensemble de la population y compris ceux qui ne peuvent être vaccinés (enfants de moins de 1 an, femmes enceintes, malades immuno déprimés), il faut atteindre un taux de couverture vaccinale de 95 %. Dès le signalement des premiers cas en région Occitanie, le SCHS a relayé l’information via les sites internet de la Ville mais aussi en sensibilisant et informant les services concernés, en particulier ceux qui prennent en charge des enfants.

Comment les habitants ont été impliqués et quels sont les résultats (à l’heure actuelle) de leur implication. Les habitants ont été informés via les sites de la ville mais aussi par affichage dans les collectivités fréquentées par leurs enfants : écoles, accueils de loisirs, crèches…

Éléments de réussite/apprentissage utiles aux autres villes : Construire le partenariat ascendant avec les cellules de veille sanitaire de l’ARS et descendant avec toutes les Directions de la Ville concernées : Direction de l’Éducation, Enfance et Loisirs, Petite Enfance, Ressources Humaines… de manière à être en capacité de relayer rapidement les alertes et de proposer la vaccination pour tout le personnel travaillant au contact d’enfants.