Au fil des Semaines d’Information sur la Santé Mentale (SISM) proposées à Toulouse depuis plus de 10 ans, le groupe de travail qui met en place le programme de cette quinzaine a intégré de plus en plus d’usagers de la psychiatrie, en général membres d’associations ou de groupes d’entraide mutuelle (GEM).

Pour les SISM 2017, sur les 19 structures présentes, 13 étaient des associations d’usagers et/ou des GEM, soit plus d’1/3 des membres présents aux réunions de travail.

Cette caractéristique permet :

  • de s’enrichir au sein du groupe de nombreux points de vue, très divers,
    d’identifier les besoins en rapport avec le thème annuel national des SISM, en connaissance de cause,
  • de se nourrir de savoirs complémentaires,
  • de laisser naître des idées originales et novatrices grâce à l’énergie apportée par des non-professionnels, – de renforcer la capacité à agir des usagers de la psychiatrie en leur donnant une place centrale .

Le thème 2017, « Santé mentale et travail » avait un rapport très direct avec le vécu des personnes et les a beaucoup interpellées. La dynamique du groupe et les liens créés au fil des réunions de travail a fait germer des projets nouveaux, identifiés et construits ensemble (table ronde avec des témoignages d’usagers ; conférence à deux voix permettant de prendre du recul par rapport à la thématique ; création d’un guide de ressources ; spectacle- témoignage…).

Comment les habitants ont été impliqués et quels sont les résultats (à l’heure actuelle) de leur implication

Un petit nombre d’usagers de la psychiatrie a été impliqué dès la création du Conseil Local de Santé Mentale (CLSM), avec des représentants issus d’associations et/ou de GEM en tant que membres du comité de pilotage de cette instance. Aujourd’hui, à chaque réunion l’ensemble des associations d’usagers sont invités à participer activement à l’élaboration du projet.

Cette implication favorise pour la réalisation des SISM une diversité d’événements, en s’appuyant sur leur expertise d’usages et sur leur capacité à représenter collectivement leurs pairs.

Eléments de réussite/apprentissage utiles aux autres villes

Le groupe de travail élaborant ces SISM est toujours dans une écoute bienveillante dans les idées qui sont présentées par ces personnes « non professionnelles » et les événements s’appuient sur leurs propositions et leurs connaissances d’intervenants potentiels. Les tours de table sont systématiquement organisés pour permettre à tous d’avoir un temps d’expression, s’ils le souhaitent.