Alcool et jeunes

Lors de l’Assemblée Générale du Réseau Villes-Santé OMS en 2015, la ville d’Orléans avait évoqué l’importance d’investir au niveau national la réflexion sur la problématique grandissante du « Binge drinking » (l’alcoolisation rapide chez les jeunes) et sa volonté d’échanger avec d’autres membres du réseau sur leurs expériences. En effet, à Orléans, l’équipe municipale est assez préoccupée par cette thématique qui prend de l’ampleur sur son territoire. Ce constat ayant été partagé par d’autres villes du Réseau, un groupe de travail s’est naturellement constitué au sein du Réseau en 2016, piloté et présidé par la ville d’Orléans. Il est constitué de 8 villes : Angers, Lille, Lyon, Orléans, Nîmes, Saint-Denis et Toulouse. La première réunion du groupe de travail « Alcool et Jeunes » s’est tenue à l’Assemblée Nationale en avril 2016.

Ce groupe de travail a pour objet de valoriser les actions mises en place par les Villes-Santé en matière de prévention et réduction des risques liés à l’alcoolisation massive chez les jeunes, et de réfléchir à l’amélioration de leur stratégie et dispositifs en la matière.

Par ailleurs, lors des échanges au sein du Groupe de Travail, les villes ont constaté que les collectivités traitaient davantage cette problématique à travers le champ de la sécurité et tranquillité publiques. Une orientation santé publique a donc été  actée et donnée aux travaux du Groupe de Travail, pour mieux cerner les origines du « Binge drinking » et les possibles interventions de prévention en amont de la consommation d’alcool, soit de promotion de la santé des jeunes.

Recherche d’expériences – Afin de nourrir les réflexions du Groupe de Travail et d’alimenter une prochaine production écrite sur le rôle et la stratégie d’action des collectivités locales face aux consommations d’alcool chez les jeunes, une enquête a été menée lors de l’été-automne 2016 au sein des membres pour connaître leurs actions qui visent à prévenir la consommation excessive d’alcool chez les jeunes ainsi que les risques liés à cette dernière.

Le Point Villes-Santé « Alcool et Jeunes – Rôle et stratégie des villes en matière de prévention et réduction des risques »

Cette brochure est le fruit du travail collectif d’un groupe de Villes-Santé présidé par  la municipalité d’Orléans (Angers, Lille, Lyon, Nîmes, Rennes, Saint-Denis et Toulouse) qui s’est rencontré à plusieurs reprises pour échanger sur leurs pratiques, réfléchir à l’amélioration de leurs stratégies et dispositifs en matière de prévention et réduction des risques liés à la consommation excessive d’alcool chez les jeunes. Sur la thématique, vous pouvez également consulter le recueil d’expériences alimenté par les nombreuses contributions des Villes-Santé. Celui-ci a pu nourrir les réflexions du groupe de travail.

0

Un recueil des actions des Villes-Santé en matière d’Alcool et Jeunes

L’enquête auprès des Villes-membres a été un véritable succès. Celle-ci a permis de mettre en lumière les actions et stratégies de 21 Villes-Santé via la remontée de plus d’une cinquantaine de fiches-actions. Le groupe de travail tient à remercier chaleureusement l’ensemble des villes ayant participé à l’enquête.

Leurs actions sont donc recensées dans ce recueil d’actions d’une centaine de pages :

Télécharger le recueil d’actions des Villes-Santé

Quelques données sur les consommations des jeunes, leurs évolutions, leurs représentations et les interventions efficaces en prévention

Couverture de la revueLa revue Actualité et dossier en santé publique du HCSP consacre un de ses numéros à l’alcool et la santé. Voici le  Sommaire du numéro 90 de l’Adsp. Certains articles abordent les consommations d’alcool chez les jeunes.

  • Comportements de consommation et leur répartition : produits consommés et évolution
  • Aspects sociologiques de l’évolution des modes de consommation d’alcool
  • Focus sur les jeunes de 18‑25 ans
  • Comparaisons internationales des pratiques d’alcoolisation à 16 ans,
  • Morbi-mortalités liées à la consommation d’alcool
  • Les comportements d’alcoolisation à 17 ans : premiers résultats de l’enquête Escapad
  • Les interventions efficaces en direction des jeunes
  • Campagnes de communication ciblées jeunes, un exemple d’action

Autre article disponible : La réponse publique en santé aux usages nocifs d’alcool

Documents complémentaires

Données sur les consommations des jeunes et leurs conséquences sur la santé

Enquete OIDT 2015 consommation addictionsConsommations de tabac, alcool, cannabis et autres drogues en France et en Europe, à 16 ans. Résultats de l’enquête européenne ESPAD 2015. Observatoire français des drogues et toxicomanies, Septembre 2016

Drogues, Chiffres clés – 6e édition,  Observatoire français des drogues et toxicomanies, Juin 2015

Conduites addictives chez les adolescents : usages, prévention et accompagnement – principaux constats et recommandations, Expertise collective de l’Inserm, 2014

La consommation de boissons alcoolisées parmi les 15 – 30 ans, Les comportements de santé des jeunes – Analyses du Baromètre santé 2010, Inpes

Données sur les stratégies des collectivités et politiques publiques en la matière

Mildt collectivités et conduites addictives
Alcool et Jeunes : les mesures les plus efficaces pour réduire les méfaits liés à la consommation d’alcool – Synthèse des connaissances et exemples d’actions, CIRDD Bretagne, Mars 2013
Les collectivités territoriales face aux conduites addictives, Guide élaboré par la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et toxicomanie, Septembre 2011

Les dommages liés aux addictions et les stratégies validées pour réduire ces dommages, Synthèse du rapport remis à Mme Danièle Jourdain-Menninger, Présidente de la MILDT

Les politiques de lutte contre les consommations nocives d’alcool, Cour des Comptes, Juin 2016

Sites internet ressources :


Mise à jour : 3 janvier 2017