La ville de Grenoble s’est inspirée du plan national et du plan régional santé environnement pour décliner son propre « Plan local d’action en santé environnementale (PLASE) ». Afin d’encourager des démarches similaires, le Conseil régional Rhône-Alpes a soutenu la ville en 2008 pour produire un guide méthodologique sur la mise en oeuvre du plan (avec diffusion aux collectivités de Rhône-Alpes). Les premières actions impulsées par le PLASE ont été :

  • la production d’une « charte pour la qualité de la vie nocturne », lancée en 2007 et signée en 2011 (avec labellisation d’établissements de type CH R et projet d’installation d’un système de balises sonométriques) ;
  • la réfection de l’équipement « douches municipales » pour limiter le risque légionellose.

Pour la ville, la phase de « diagnostic » doit créer les conditions d’engagements communs entre les partenaires sans chercher l’exhaustivité théorique. Aujourd’hui le PLASE évolue. La démarche en santé environnementale s’inscrit dans le temps avec une structuration en 2 missions :

  • une mission d’expertise relative au risque sanitaire ;
  • une mission de coordination en santé environnementale.

Source : Ville de Grenoble.