La Ville de Troyes est membre du Réseau français des Villes-Santé de l’OMS depuis 2015.

www.ville-troyes.fr

Maire
Élus chargés du suivi
Administration
M. François Baroin
Hotel de Ville
Place Alexandre Israël – BP 767
10026 TROYES Cedex
Mme Elisabeth Philippon, Adjointe aux affaires sociales, solidarité entre les générations
e.Philippon@ville-troyes.fr
 
Mme Christelle Prevost, Chef de projet contrat de ville
c.prevost@ville-troyes.fr

Actions de Troyes Ville-Santé

La Ville de Troyes est un acteur essentiel dans la promotion de la santé publique, du bien-être physique, mental, social et environnemental. En adhérent au réseau Ville-Santé de l’OMS, elle entend valoriser les projets menés sur le territoire depuis plus d’une décennie, mais également promouvoir les efforts de prévention et d’éducation sanitaire, et ainsi contribuer à l’amélioration de la qualité de vie et de la santé des Troyens.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des actions en téléchargeant le document « 1,2… Troyes Ville Santé de l’OMS »

Ci-après quelques exemples d’actions portées par la collectivité dans différents secteurs :

Développement durable, Espaces verts, Agenda 21

Le Parc des Moulins est un projet transversal de l’Agenda 21. Avec ses 20 hectares, le Parc des Moulins est l’un des sites phare de la gestion raisonnée des espaces paysagers menée sur l’ensemble de la commune.

A quelques pas du centre-ville, le Parc des Moulins est l’endroit idéal pour profiter de la nature en famille, avec ses chemins créés pour la promenade. Inscrit au cœur de la trame verte et bleue, corridor écologique de la Seine, son emplacement central dans l’agglomération troyenne, offre un bon niveau de desserte.

Ce parc est donc géré de manière durable avec l’objectif « zéro phytosanitaire » atteint dès 2010 grâce à une gestion différenciée et des solutions alternatives :

  • désherbage mécanique
  • PBI (protection biologique intégrée ; utilisation d’insectes prédateurs)
  • Restitution de matière organique dans les sols :
    • 100% des déchets verts recyclés,
    • broyage de feuilles,
    • mulch de bois broyé et des produits de tontes

Les prairies naturelles, présentes dans le parc favorisent la biodiversité en accueillant la faune et la flore locales pour tendre à un équilibre entre les insectes ravageurs et les insectes prédateurs. Cette gestion différenciée des espaces paysagers a ainsi permis de redécouvrir une espèce d’orchidée sauvage dans un autre parc troyen.

Dans la même optique, pour un arbre abattu, deux arbres, au minimum, sont replantés.

Cette gestion a permis au parc des Moulins d’obtenir le label « ÉcoJardin » avec une note de 90/100, saluant sa gestion écologique poussée. Cette reconnaissance valable 3 ans s’appuie sur la biodiversité et fait écho aux préconisations ciblées par l’Agenda21 sur les trames bleue et verte. La Ville de Troyes a obtenu le label 4e Fleur.

Petite enfance

Maison de la Petite Enfance la Farandole à Troyes

Maison de la Petite Enfance la Farandole à Troyes

De par l’Histoire de la Ville, les Troyennes travaillent depuis longtemps (industrie de la bonneterie). Ainsi, Troyes a su s’adapter en proposant très tôt des possibilités de garde pour les jeunes enfants. Le taux d’équipement (nombre de places d’accueil pour 100 enfants de moins de 3 ans) est supérieur à la moyenne nationale : 20,7% contre 16,5% (2012).

Les établissements d’accueil de jeunes enfants ont pour mission de veiller « à la santé, à la sécurité, au bien-être et au développement des enfants qui leur sont confiés » (décret n°2010-613 du 7 Juin 2010). Leur existence est le fruit d’une volonté politique visant à favoriser la conciliation de la vie professionnelle et familiale des parents.

Enfance

Des fruits à la cantine

Des fruits à la cantine

La promotion, l’éducation pour la santé et la prévention jouent un rôle majeur dans la réduction des inégalités sociales et il est essentiel d’agir dès l’enfance. Leur donner de bons réflexes notamment touchant à l’alimentation permet de promouvoir la santé dès le plus jeune âge. Afin d’offrir des repas de qualité, la Ville de Troyes travaille avec un prestataire qui prend en compte les recommandations du Plan National Nutrition Santé (PNSS). Il porte la plus grande attention au grammage, à la variété et à la composition des repas. Il introduit chaque semaine une moyenne de 2 composantes bio, locales, en partenariat avec des exploitants de Champagne Ardenne (filières courtes). Les structures font découvrir tout au long de l’année des produits de saison et parfois peu connus par les familles (légumes anciens, céréales…).

Sont aussi intégrés aux menus, des aliments issus de la filière commerce équitable (riz, boulgour, sucre roux, quinoa). Les variétés de poissons servis, intègrent les critères de préservation des espèces au travers du label MSC (Marine Stewardship Council – label de pêche durable).

Le marché de restauration collective est transversal et concerne toutes les structures de la collectivité, comme les centres de loisirs ou la restauration scolaire.

Enseignement

Un atelier Développement durable en maternelle…

Chaque année depuis 15 ans, la Ville de Troyes intervient dans de nombreuses écoles publiques et privées, en proposant différents cycles d’animations liées à l’environnement et au développement durable. Ces ateliers, destinés aux classes maternelles et/ou élémentaires, se déroulent tout au long de l’année scolaire. Ils sont encadrés par un agent de la Ville de Troyes du service Mission développement durable.

Afin que chaque établissement puisse choisir l’atelier qui correspond à son projet pédagogique, un catalogue a été élaboré. Il recense les différentes animations proposées, en fonction des grands thèmes :

  • l’eau (le cycle de l’eau, les économies d’eau, l’utilisation de l’eau, l’eau du robinet…)
  • le jardinage (les différents jardins, les différentes saisons, le monde des graines…)
  • les déchets (la durée de vie des déchets, la poubelle, la propreté des espaces publics…)
  • les énergies (les énergies fossiles et renouvelables, les économies d’énergie…)
  • la faune et la flore en ville (la nature en ville, exploration d’un parc urbain…)
  • Les animations sont choisies par les enseignants, en fonction du projet pédagogique de leur classe.
Développement durable à l'école...

Développement durable à l’école…

Sur l’année scolaire 2014-2015, participent à ces animations : 12 écoles élémentaires; 10 écoles maternelles; 19 écoles publiques; 3 écoles privées; 49 classes.

62 animations seront réalisées, dont : 17 sur l’eau ; 26 sur le jardinage ; 7 sur les déchets ; 8 sur les énergies ; 4 sur la faune et la flore en ville.

Cohésion sociale

Un des exemples de cohésion sociale, visant à renforcer le lien social pour l’ensemble de la population mais aussi, plus spécifiquement, l’inclusion sociale des personnes vulnérables, est l’opération Handi Troyes.

Chaque année sur une journée, une trentaine d’associations et de partenaires se mobilisent pour une belle manifestation afin de sensibiliser les Troyens sur le quotidien des personnes concernées par un handicap auditif, visuel, moteur, psychique ou mental : apéritif les yeux bandés, tournoi d’échecs entre voyants et malvoyants, véhicule adapté pour une personne à mobilité réduite, promenades en quad et tricycles adaptés, conte musical présenté par des enfants d’un Centre Médico-Psychologique, initiation à la Langue des Signes Française…

Vie quotidienne

Dans les Espaces Intergénérationnels qui regroupent les Centres Sociaux et/ou Maisons de Quartier, de nombreuses animations et activités sont proposées contre une adhésion, accessibles à tous pour un épanouissement au quotidien, de l’enfant à l’aîné pour améliorer la qualité de vie, lutter contre l’isolement et la solitude et favoriser les liens sociaux.

Une brochure annuelle recense les activités proposées du mois de septembre à juin.

  • Loisirs sportifs : activités aquatiques, activités physiques à thème, danses, balades, jeux de raquettes…
  • Loisirs socio-culturels : arts plastiques, théâtre, chansons, pratiques instrumentales, coulisses de la ville…
  • Loisirs préventifs : ateliers mémoires, culture générale, jeux d’équilibre, mise en forme, équilibre, atelier du mieux-être, sensibilisation à une alimentation saine…
  • Activités de détente : jeux de cartes, de société et loisirs créatifs.
  • Plusieurs évènements festifs sont également organisés pour favoriser l’ouverture sur les autres : thés dansants, repas de printemps, expositions, conférences, actions intergénérationnelles, fêtes de quartier, carnaval…

Aménagement de l’espace

Si on met en valeur l’idée que la ville est un organisme qui vit, qui respire et pas seulement des constructions, des rues et des espaces publics. Il est aisé de mettre en avant les aménagements bénéfiques pour la santé, le bien-être et la qualité de vie de cette dernière comme de ses habitants. Par des actions adaptées, la Ville peut agir pour réduire les effets négatifs liés à l’environnement urbain.

Exemple probant d’aménagement de l’espace, la requalification des quais du Canal de la Haute Seine. Alors que les années d’après-guerre étaient marquées par l’essor de la voiture « reine », il a fallu construire des voies rapides et, par conséquent, couvrir une partie du canal.

La Ville de Troyes, pour valoriser sa « trame bleue », a rouvert une partie du canal de la Haute-Seine, sur une longueur de 115 m, et a aménagé les rives en redessinant le paysage urbain et en raccordant la tête et le corps du « Bouchon. »

En augmentant l’espace piétonnier de ce programme de requalification, la Ville de Troyes a également voulu favoriser les modes de déplacements doux respectueux de l’environnement en y incluant l’axe Paris-Prague.

Améliorant le cadre de vie par la réintroduction de l’eau en ville, la Ville de Troyes a souhaité apporter une touche artistique à la requalification des quais. Deux sculptures d’artistes, œuvres contemporaines ont pris place dans le paysage. Le canal est également devenu un lieu d’exposition temporaire pour des œuvres monumentales.

Bâti

L’aménagement de l’environnement bâti a des impacts majeurs sur l’état de santé de la population. La Ville de Troyes tente au travers du suivi de son patrimoine, de ses réhabilitations, de pallier cette problématique et de promouvoir la place de l’humain dans l’environnement bâti.

Maison du Tourisme à Troyes

Maison du Tourisme à Troyes

La Maison du Tourisme en est le projet emblématique, avec un projet construit à partir de la réhabilitation d’un bâtiment ancien et d’une extension à ossature bois. La dimension environnementale de ce projet associe les cibles d’éco-conception , d’éco gestion, de confort et de santé.

Objectifs poursuivis par la Ville de Troyes :

  • montrer la voie : cette opération emblématique doit pouvoir servir d’exemple pour les opérations de restauration en secteur sauvegardé à venir (action n°5 de l’OPAH-RU « promouvoir les travaux de rénovation thermique »)
  • contribuer au développement d’un projet de territoire : structuration de nouvelles filières autour des agro-matériaux

Pour ce faire, elle a lancé  un programme scientifique et technique développé par l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE, Lyon) visant à :

  • Démontrer la performance énergétique d’une restauration de bâtiment traditionnel avec du béton de chanvre
  • Contribuer par l’observation à une meilleure connaissance des caractéristiques et du comportement du chanvre-construction

Sport

Body Boomer

Body Boomer

La Ville est convaincue des vertus du sport, de ses bienfaits pour chacun aux plans personnel et social. Le sport est en effet un des vecteurs importants de l’intégration sociale et de l’accomplissement des individus dans notre société. En soutenant le tissu associatif local, en développant de nombreux rendez-vous sportifs, mais également en assurant l’aménagement du territoire.

Un des exemples de ce dernier volet d’action est l’installation de body boomer au sein des différents quartiers de la Ville. Ces équipements de détente et de fitness en plein air sont des appareils de gymnastiques ludiques, implantés en extérieur et accessibles à tous, gratuitement. La Ville de Troyes a équipé 3 sites : le complexe Henri-Terré avec 14 modules, le Parc des deux-rives avec 14 modules et le quartier des Sénardes (long du Bd Pompidou) avec 10 modules

Culture

La culture influence la santé de diverses façons. C’est une richesse stimulante qui vise l’amélioration de la qualité de vie dans une perspective d’émancipation individuelle et collective, et ce d’autant plus qu’il s’agit de personnes vivant dans des contextes où les inégalités sociales se font particulièrement sentir. Vecteur d’intégration et de reconnaissance sociale, elle est propice au décloisonnement et aux échanges. Elle permet d’augmenter la puissance d’agir et l’esprit critique. Signe d’une ville active et dynamique, la culture est un formidable outil de construction pour l’individu. L’accès de tous aux pratiques culturelles est un objectif de la Ville de Troyes.

Chaque année, la Ville de Troyes propose durant la saison basse, de découvrir gratuitement les richesses dont regorgent les quatre musées municipaux. Ainsi du lundi 2 novembre 2015 au jeudi 31 mars, les musées municipaux sont gratuits pour tous !

Vie interne de la collectivité

En tant qu’employeur public et acteur local, la collectivité souhaite montrer l’exemple et met en place des actions en faveur de la santé de ses agents.

Structure d’écoute psychologique et de soutien personnalisé : ce dispositif s’articule autour de trois professionnels, une assistante sociale, un médecin du travail et un psychologue clinicien. Ils offrent à la fois une fonction préventive, d’écoute, de soutien et d‘orientation. Ils ont vocation à répondre à tout agent exprimant une difficulté.

Ces trois acteurs de la cellule médico-psycho-sociale agissent dans le cadre du travail de manière complémentaire. Leurs champs d’action, à la fois médicale, sociale et psychologique, recouvrent tous les aspects d’un individu et tendent à répondre au mieux à la résolution d’un problème.

  • Le psychologue clinicien est à l’écoute des agents, confrontés à des difficultés, par la mise en place d’un suivi psychologique, aussi bien en interne qu’auprès de confrères extérieurs à la collectivité.
  • Le médecin de prévention assure à la fois une mission médicale par le suivi des agents et pour les questions relatives aux conditions de travail, d’hygiène des locaux, d’adaptation des postes, aux Equipements de Protection Individuelle des agents…
  • L’assistante sociale accompagne et oriente le personnel dans ses différentes démarches : demande de logement, problème financier, demande d’information …

 

Convention avec le Fonds d’insertion pour les Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) 2012 – 2015 : visant à favoriser l’insertion et le maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés.

  • Pour but d’atteindre 6% de travailleurs reconnus handicapés dans les effectifs municipaux : 5,20% en 2012 ; 5,67% en 2013 ; 6,22% en 2014.
  • Six priorités : Améliorer les postes de travail, former le personnel et optimiser les conditions de vie au travail du personnel en situation de handicap / Mettre en place une politique d’accompagnement et de suivi des bénéficiaires de l’obligation d’emploi ou en faveur des agents dont l’état de santé réclame une vigilance particulière / Qualifier les acteurs chargés de la mise en œuvre du plan d’action de la collectivité / Sensibiliser et informer l’encadrement et le personnel susceptible d’être en relation avec les personnes reconnues travailleur handicapé / Favoriser le recrutement et l’intégration dans l’emploi du personnel en situation de handicap / Aides sociales et humaines.
  • Une nouvelle convention sera sollicitée auprès du FIPHFP pour 2016-2018, sa construction est actuellement en cours au sein de la Direction des Ressources Humaines.

maj : 29/03/2016