Maintien du lien social

 

 

Question initiale :

 

Bonjour
La ville de Limoges aimerait connaître les initiatives prises par les uns et les autres pour maintenir le lien social avec nos publics en situation de confinement.
Par exemple, le CCAS de Limoges a mis en place une plateforme téléphonique  d’écoute et de prévention de l’isolement, via un numéro unique afin d’aider toute les personnes en situation d’isolement et ou de vulnérabilité. Les inscriptions sont reçues sur ce numéro à la demande de la personne elle-même, de son représentant légal ou d’un tiers (ami, proche, médecin, service d’aide à domicile). L’action proposée est la suivante :

  • La personne inscrite reçoit périodiquement un appel téléphonique du travailleur social  du SIS selon un jour et une heure convenus.
  • Chaque inscrit est appelé, dans la mesure des possibilités par le même travailleur social créant ainsi une relation suivie et un lien de confiance.
  • L’appel téléphonique dure une vingtaine de minutes en moyenne et s’oriente sur les sujets définis par le SIS et notamment la gestion du quotidien.
  • En cas de difficultés dans l’accomplissement des actes de la vie quotidienne, les personnes seront orientées vers les associations d’aide à domicile et/ou les services de portage de repas à domicile.
  • En cas de détresse psychologique, les personnes sont orientées vers les partenaires institutionnels.

D’autres initiatives se mettent en place progressivement via le site de la Ville.

 

Les réponses sont à adresser à Bernard BERTIN, Direction de la Santé et des Solidarités, Directeur, à l’adresse bernard.bertin@limoges.fr en mettant en copie secretariat@villes-sante.com

 

Réponses des Villes-santé :

 

Amiens

(19.03.20)

Bonjour ,

Suite à votre demande un petit topo sur les actions menées à Amiens :

[Actions fragiles]

Cordialement,

– – – – – –

(13.04.20)

Bonjour,

A la demande d’Annie VERRIER, adjointe au maire déléguée à la santé et au Bien Etre à Amiens, je vous prie de trouver ci-dessous les éléments de réponse à votre message

La Ville d’Amiens et son CCAS se sont mobilisés dès le début de la période de confinement pour garder le lien avec les personnes isolées et/ou fragiles.
1/ Gestion des appels entrants au travers du maintien de l’ouverture du numéro vert 0 800 60 50 00 qui permet à chacun de disposer d’un point d’écoute, et de l’ensemble des informations nécessaires (courses, portage de repas, attestations de déplacement, isolement, situations d’urgence,…) A noter que ce service fonctionne toute l’année.

  • Pour les appels nécessitant une analyse approfondie, les appels sont transférés aux collaborateurs en télétravail qui étudient la demande et la traitent. Le cas échéant, le lien est fait avec le service ad hoc (Assistantes sociales, portage de repas…)
  • Une permanence quotidienne est également organisée afin d’inscrire les personnes qui le souhaitent sur le registre des personnes fragiles.
  • Les questions administratives urgentes sont également traitées par une équipe en télétravail.

 2/ Réalisation d’appels vers les personnes inscrites sur le registre des personnes fragiles (2000 personnes) et celles qui fréquentent les animations du CCAS habituellement (1200 personnes). Ces équipes sont en télétravail.

  • Pour les personnes fragiles ou isolées, chaque appelant dispose d’une liste de personnes qu’il contacte tous les trois jours et s’assure que les besoins sont couverts. En cas de problème, il fait remonter la situation aux équipes concernées pour traitement de la demande.
  • Pour les personnes qui fréquentent les animations, réalisation d’un premier appel, renouvelé si la personne le souhaite. Chaque appel permet de faire un point de situation et traite les demandes si nécessaire (comme ci-dessus)

 3/ Réalisation d’une campagne SMS vers les domiciliés (900 personnes) pour :

  • S’assurer de la prise en compte d’éventuelles situations difficiles, les personnes sont invitées à contacter le 0 800 60 50 00
  • Les permettre de disposer de courriers urgents

 Le même dispositif est prévu les jours à venir pour les bénéficiaires des aides facultatives (6000 personnes)
En synthèse, l’organisation évolue de semaine en semaine afin de pouvoir être en contact avec l’ensemble des publics du CCAS et plus largement des Amiénois.
A noter enfin que les AS du CCAS continuent à intervenir à domicile et qu’un accueil administratif et social est ouvert tous les jours à l’Hôtel de Ville ; par ailleurs le service du portage de repas répond à l’ensemble des demandes et a intensifié ses équipes (+23% de repas livrés depuis le début de la période de confinement).

Contact : Annie Verrier, Adjointe au maire, chargée de la Santé et du Bien-Vivre, a.verrier@amiens-metropole.com.

 

Brest

Bonjour,

Voici en PJ le communiqué de presse du jour qui expose “Les dispositions de le ville de Brest pour les personnes âgées et les personnes en situation de fragilité”.

Communiqué du 19 mars

Cordialement,

Contact : Sabine KERROS, Service Promotion de la Santé, sabine.kerros@mairie-brest.fr

 

Rennes

Bonjour,

De nombreuses initiatives individuelles et collectives ont vu le jour sur le territoire rennais depuis le début de la cris covid-19, notamment sur la question du maintien du lien social avec les publics les plus fragiles. Sans les citer toutes, et sans rentrer dans le détail, 3 initiatives mises en oeuvre par la collectivité :
-mobilisation du site de la Fabrique Citoyenne, principalement dédié jusqu’ici aux échanges en lien avec le budget participatif de la collectivité, pour favoriser les échanges et initiatives de solidarité entre habitants.
-mobilisation de la maison des aînés et des aidants (service de la Ville qui porte le CLIC) pour faire le lien avec les personnes âgées et handicapées isolées, personnes recensées par la ville sur le registre des personnes vulnérables ou qui sollicitent la Ville à ce sujet.
-lien avec nos interlocuteurs et partenaires habituels (CMP, CMPP, CAMSP, SOS Amitiés, GEM…), intervenant notamment en termes de santé mentale, pour connaître l’adaptation de leurs conditions d’intervention et s’assurer des possibilités d’articulation, le cas échéant.

Contact: Arnaud Laurans, Responsable Direction Santé Publique Handicap, a.laurans@ville-rennes.fr